La méthode verbo-tonale : une démarche heuristique pour améliorer la prononciation

Il y a quelques temps déjà, j’ai eu le plaisir de rencontrer Philippe Mijon, enseignant Fle (Français langue étrangère) et formateur en méthode verbo-tonale.

Je souhaite partager avec vous cette carte : « Aborder la phonétique avec la méthode verbo-tonale » réalisée pendant notre entretien.

La carte se lit dans le sens des aiguilles d'une montre

La carte se lit dans le sens des aiguilles d’une montre

Il ne s’agit que d’une sensibilisation (j’attends avec impatience la formation), mais je dois avouer qu’elle a déjà apporté beaucoup de réponses à mes questions.

Quels sont les points communs entre la méthode verbo-tonale et la carte ?

Ce que que j’ai remarqué tout de suite, ce sont les liens avec la carte heuristique et la démarche en elle-même.

En effet, là aussi on met en avant la découverte, la sensorialité, le lâcher-prise. Il s’agit d’une approche qui prend en compte l’humain dans sa globalité et qui accepte le paradoxe…Bref, tout pour plaire.

On s’appuie sur ce que connaît l’apprenant (sa langue maternelle)

On crée des ponts avec la nouvelle langue à apprendre. A l’inverse de la méthode articulatoire (intellectualisée et sans contexte), la méthode verbo-tonale est corrective, on imite ce que l’on entend en travaillant avec des dialogues (il y a un contexte, comme dans une carte), on s’essaie, on se trompe et on réajuste. Et tout cela avec un maximum de sensorialité et d’humour, ce qui aide aussi à prendre confiance en soi.

On travaille avec des gestes, tout le corps s’exprime, cherche…

Enfin, on apprend à écouter

Ça peut paraître anodin mais il n’est pas si facile pour un adulte de répéter sans savoir ce qu’il dit (la peur du ridicule). C’est pourquoi la plupart du temps on répète ce que l’on a compris, et non ce que l’on a entendu.

C’est le même problème quand on veut dessiner.

On dessine ce que l’on sait de la chose, et non ce que l’on voit.

Dessiner c’est apprendre à voir, parler ce serait apprendre à écouter ?

Il vaut mieux poser la question à Philippe. Je vous invite vivement à visiter son blog. Vous trouverez ici un article intitulé « Petit résumé des principes de la méthode verbo-tonale », très utile pour commencer. Le blog est très riche d’informations et agréable à lire.

Si vous souhaitez vérifier que dessiner, c’est effectivement apprendre à voir, je vous invite à participer à la formation « Dessinez vos cartes avec aisance », à l’Efh, le 22 mars prochain.

A bientôt,

Marion Charreau

Publicités

One Response to La méthode verbo-tonale : une démarche heuristique pour améliorer la prononciation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :